Chargement

Le secteur de l’imprimerie est comme vous le savez un gros consommateur de papier. En France, la consommation annuelle de papier s’élève à 10,9 millions de tonnes, soit 346 kilos par seconde. Les chiffres de la consommation mondiale sont vertigineux.

Le papier que nous consommons est fabriqué à partir de fibres de cellulose, ces fibres proviennent directement du bois. Depuis plusieurs années, l’Homme prend conscience des problèmes environnementaux et cherche à limiter son impact sur la planète.  Différentes mesures ont vu le jour, notamment avec l’utilisation de papiers recyclés, ou bien la création de labels visant à adopter une consommation plus raisonnée et durable.

Deux certifications incontournables se démarquent, PEFC et FSC, vous avez déjà certainement vu ou entendu parler de ces acronymes, mais que signifient-ils vraiment, comment sont ils gérés et quelles différences peut-on faire, nous allons essayer d’y répondre.

339 millions de tonnes de papier sont consommés dans le monde chaque année, soit 10 750 kilos par seconde.

Créé en 1999, PEFC (Program of the Endorsement of Forest Certification schemes) ce qui correspond, en français, à Programme de reconnaissance des certifications forestières est une ONG à but non-lucratif fournissant un éco-label qui fait progresser la certification forestière dans toutes les régions du monde. Plus de 275 millions d’hectares de forêt sont certifiés PEFC et plus de 17 000 entreprises ont mis en place la chaîne de contrôle. PEFC représente ainsi plus de deux tiers des surfaces certifiées dans le monde, ce qui en fait la première source mondiale de bois certifié et le leader mondial de la certification forestière.

carte-monde-2015_pefc

FSC (Forest Stewardship Council, ou Conseil de bonne gestion des forêts) est une organisation non-gouvernementale, à but non-lucratif, et indépendante. Créé en 1993 à la suite du Sommet de la Terre de Rio, le label FSC concerne 117 millions d’hectares de forêt à travers le monde (82 pays), soit 5% des forêts exploitées. Ce sont aussi 15.000 entreprises qui sont certifiées. FSC est soutenu par plusieurs autres ONG, comme le WWF et Greenpeace. Notons aussi une envergure sociale avec l’aide aux populations locales et à la société dans son ensemble à jouir des avantages à long terme.

Ces deux labels cohabitent, le consommateur ne fait souvent pas la différence et c’est bien normal. Initialement, le label PEFC ne concernait que les exploitations européennes et FSC les forêts du reste du monde. Aujourd’hui avec plus de 50 millions d’hectares de forêts certifiées dans le monde, PEFC est le label le plus utilisé il domine principalement les bois d’origines européennes et des zones tempérées. Ce label s’avère principalement adapté aux bois et produits dérivés issus d’Europe et d’Amérique du Nord. Il est plébiscité par les amateurs de bois locaux. FSC quant à lui est plus implanté dans les pays du sud et s’avère plus performant pour la certification des bois tropicaux et exotiques, précisément par le biais d’éléments de contrôle et de certification, spécifiques aux grandes forêts d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique du Sud (zones humides…).

Ces certifications garantissent une gestion durable des forêts. Elles permettent aussi de différencier grâce à un logo les produits à base de bois issus de ces mêmes forêts. Faire le choix d’un papier labellisé PEFC ou FSC c’est promouvoir la gestion responsable des forêts mondiales. C’est-à-dire une gestion écologiquement appropriée, socialement bénéfique et économiquement viable, permettant de répondre aux besoins des générations actuelles et futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En haut